Eurovia en France

Partenaire des territoires, Eurovia conçoit des solutions de mobilité pour améliorer la compétitivité économique et renforcer le lien social, par la conception, la construction et l'entretien d'infrastructure de transport et d'aménagements urbains.

Eurovia propose un ensemble intégré d'expertises et de savoir-faire à travers quatre métiers : les travaux d'infrastructures de transport et d'aménagement urbain, l'exploitation de carrières, la production industrielle, la maintenance et les services.

En France, Eurovia emploie 23 000 personnes dans 205 agences de travaux et 240 carrières.

1925
Fondation de la Société Française du Vialit.
1925
1926
Création des Entreprises Albert Cochery, spécialisées dans la distillation du goudron et le mélange des laitiers de hauts fourneaux destinés à la construction routière.
1926
1927
Création de la Salviam, « Sauvez la voie », par Charles Lefebvre.
1927
1928
Association de Louis Chaussé et de Sylvain Bourdin pour fonder une société spécialisée dans le cylindrage et la mise en œuvre des matériaux routiers.
1928
1933
Création de Viasphalte.
1933
1934
Création de la Compagnie industrielle des fillers (origine d’EJL en 1942).
1934
1951
Campenon Bernard reprend Viasphalte.
1951
1970
Viafrance naît de la fusion entre deux entreprises routières: la Société Française du Vialit et Viasphalte. Cette dernière avait été rattachée après la seconde guerre mondiale à Campenon Bernard (dans le groupe SGE depuis 1988).
1970
1977
La société Bourdin et Chaussé rejoint le groupe SGE.
1977
1985
Après une prise de participation majoritaire de la SGE, Cochery fusionne avec Bourdin Chaussé.
1985
1997

Eurovia est créée grâce à la réunion de deux entreprises phares du groupe SGE, Cochery Bourdin Chaussé et Viafrance.

1997
2000

La SGE devient VINCI et fusionne avec le groupe GTM. L'Entreprise Jean Lefebvre, contrôlée depuis 1986 par GTM, intègre alors le groupe VINCI et est rattachée à Eurovia.

2000
2007

Eurovia conclut un accord avec Signature, la filiale de signalisation routière de la Compagnie Plastic Omnium. Dès janvier 2008, elle devient leader européen de la signalisation routière et étend son offre aux projets intégrant les équipements de la route.

 

Signalisation
2008

Avec le rachat de l'un des leaders français du secteur, Vossloh Infrastructure Service, Eurovia prend une place de premier plan dans le domaine des infrastructures ferroviaires. L'entreprise devient ETF-Eurovia Travaux Ferroviaires.

2008
2010

Eurovia rachète 97 carrières de Tarmac. Cette acquisition permet à l'entreprise d'augmenter sa capacité de production en Europe, diversifiant ainsi ses sources et réserves de matériaux.

Carrière Tarmac
2013

Eurovia fusionne ses activités de construction et de maintenance ferroviaires sous la marque ETF.

En France, le réseau couvre l’ensemble des travaux de maintenance sur le réseau ferré national et sur les embranchements ferroviaires privés.
A l’international, ETF propose une offre de solutions intégrées en Thaïlande, Egypte, au Bénin, au Venezuela, en Inde et au Chili.

ETF_new_logo
||